3 femmes, 3 générations

Avant toute chose, je souhaite remercier Babelio ainsi que les éditions Albin Michel pour cette très belle découverte ! 

Résumé des éditions Albin Michel :

Boston, de nos jours. Avec la mort de son mari, Henrietta Olyphant, a tout perdu. Confrontée à de sérieuses difficultés financières, elle accepte à contrecœur   que soit réédité le roman osé qu’elle a publié dans sa jeunesse  : Les Inséparables.  Jugé trash à l’époque, il est devenu culte mais a valu à son auteur, féministe engagée et universitaire accomplie, d’être rejetée par ses pairs.
Au même moment, Oona, sa fille, brillante chirurgienne de quarante ans, débarque chez elle après avoir quitté son mari. Sans savoir que Lydia, sa propre fille âgée de quinze ans, vit un cauchemar depuis que circule une photo d’elle dénudée dans son prestigieux pensionnat…
Bientôt réunies, toutes trois devront faire face à leurs désirs, à leurs contradictions et à leurs tabous.

Notre famille détermine-t-elle notre destinée  ? Comment devient-on femme  ? Incisif, brillant et d’un humour digne de Woody Allen, un roman très contemporain dans lequel on retrouve le talent éblouissant de Stuart Nadler pour disséquer la psychologie humaine et ses complexités.

Les Inséparables, c’est l’histoire de trois femmes. De trois générations : la grand-mère, autrice d’un livre qui se voulait défendre le désir sexuelle féminin mais dont la réception a été controversé, la fille, perdue dans sa vue conjugale, et la petite-fille, sujet d’harcèlements dans son lycée huppé pour cause d’une photo dénudée circulant de portable en portable…

Les Indésirables, c’est l’histoire d’un roman publié des années auparavant. Un roman, sujet tabou dans cette famille. Un roman qui suit ces générations, créant ainsi tous genres de liens.

J’ai vraiment apprécié cette lecture ! Tout d’abord par le fait qu’il y ait mention de « féminisme » et de « Women Studies » (qui font partie des « Gender Studies », études dont on n’entend pas assez parler selon moi). Ensuite, ces trois femmes m’ont chacune touchée à leur manière. Elles essaient de se relever suite à une blessure qui les oppresse au plus profond de leur être. Blessure qui ne les rend pas pour autant faibles, renforçant au contraire leurs caractères respectifs et les montrant comme des femmes fortes !

En plus de cela, tout au long de ce roman, l’auteur met sa plume au service de la dénonciation de divers faits/ modes de la société moderne (consommation, relationnel…), cela en passant par le vécu des personnages.

Mais quelques points m’ont tout de même déconcertée par moments. Notamment par rapport aux choix et réactions pris par tel ou tel personnage qui ne correspondaient pas à l’image que je m’en faisais, ou à l’image que l’auteur montrait. Ce qui m’a valu de l’incompréhension, et un ressenti de manque d’unité (pour un ou deux passages).

De plus, même si le sujet principal reste la liberté de la femme, notamment au niveau de son corps et de sa sexualité, celui-ci n’est pas étudier en profondeur mais donne plutôt l’impression de n’être qu’un voile omniprésent au-dessus de l’intrigue. Ce qui n’est pas dérangeant en soit, sauf si on s’attend à avoir des analyses et à ce que ce sujet soit décortiqué.  

En somme, ce fut tout de même un bon moment de lecture accompagné d’une belle plume et d’une intrigue joliment amenée !

 

Publicités

9 commentaires Ajouter un commentaire

  1. alexmotamots dit :

    On sent que tu as passé un bon moment.

    Aimé par 1 personne

  2. Les questions de féminisme et de women studies m’intéressent plus que tout alors évidemment je note ce roman. C’est dommage si tu dis que ce n’est qu’un voile !

    Aimé par 1 personne

    1. Lectures Gourmandes dit :

      Après, je pense que ce ressenti est dû au fait que j’aurais aimé que le sujet du féminisme soit encore plus développé tout au long du roman (ça aurait été génial ! ). Mais il est tout de même présent et ça reste une belle lecture que je te conseille 😉

      J'aime

  3. Gaëtane dit :

    Je ne connaissais pas mais ton avis donne envie de le lire.

    Aimé par 1 personne

  4. Casscrouton dit :

    C’est tout à fait le genre d’histoire qui me plairait, sur presque tous les points que tu abordes dans ton avis !

    Aimé par 1 personne

  5. Violette dit :

    ça me titille, dis donc !

    Aimé par 1 personne

  6. Yuyine dit :

    Je suis intriguée mais je pense que le fait que la liberté de la femme ne soit qu’un sujet survolé risque de me déranger car je m’attendais à y trouver, au contraire, un certain approfondissement sur le thème ici… à voir donc

    Aimé par 1 personne

  7. Folavril dit :

    J’aime ces histoires de femmes sur plusieurs générations

    J'aime

    1. Lectures Gourmandes dit :

      Oui, c’est toujours agréable à suivre 🙂

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s