Une immersion parisienne au temps des Lumières !

Je remercie vivement les éditions Le Robert pour l’envoi de ce magnifique livre (« magnifique », tant par son contenu que pour ses illustrations à couper le souffle !)

 

Résumé :

Comment vivaient les Parisiens au XVIIIe siècle ? Comment se logeaient-ils, s’habillaient-ils, se nourrissaient-ils, se divertissaient-ils, loin des fastes de la vie de cour ? Et quel français, au juste, parlaient-ils ?

Grâce à cette nouvelle façon d’écrire l’histoire, dans un style baigné des odeurs, des bruits et des couleurs de la vie populaire de l’époque, Arlette Farge nous transporte dans un Paris méconnu. Ici, une lavandière des bords de Seine frappe son linge avec un battoir, là un cabaretier propose une chopine de vin pour trois sols.

Nous projetant dans notre réalité d’aujourd’hui, l’auteur décrit les lieux de sociabilité nés sur le pavé du XVIIIe siècle : les cafés, les restaurants, et raconte les émotions et les concepts qui ont façonné notre monde moderne : l’intimité, la séduction, l’opinion…

Ce livre est une plongée vertigineuse dans le dédale des rues de la capitale, ses lieux de vie bruyants, encombrés et envahis par les animaux, entrecoupés de majestueuses promenades : le Palais-Royal, les Tuileries, les Champs-Élysées, où se croisent alors toutes les classes sociales. C’est un envers du décor, qui nous livre une vision intime et humaine du XVIIIe siècle, à l’ombre des Lumières.

 

Majestueuse, la Seine l’est. Elle dessine Paris de  sa courbe poétique , enserrant avec douceur ses îles.

 

Saviez-vous qu’en cas d’accident dans la Seine, les bateliers ne repêchaient les noyés qu’une fois morts puisque, dans ce cas, ils recevaient une récompense ? Ou encore qu’il existait au temps des Lumières des « regrattiers », personnes dont le métier était de revendre les restes de nourriture, mais aussi des « gazetins de police », des mouchards  envoyés dans les cabarets et autres places pour écouter ce qu’il s’y disait du Roi ? 

Tant d’informations que l’on découvre au fil de cet ouvrage dans lequel le lecteur se retrouve plongé. Immergé dans une période qu’il connaît bien (celle des Lumières) tout en étant captivé par la multitude de nouvelles informations qu’il y découvre ! En effet, nous connaissons à peu près tous ce siècle de contestation politique qui prônait la raison, mais qu’en savons-nous vraiment ? 

A travers quatre grands thèmes que sont « Paris comme décor », « Le quotidien des parisiens », « La vie en société » et « Parler et se parler », Arlette Farge nous transmet un tourbillon d’informations et d’anecdotes, ceci en nous immergeant au cœur d’une époque où l’intimité n’existait pas, et en nous délivrant tous les visages de ce Paris, entre promiscuité et porosité

Le lecteur apprend alors l’existence d’une émeute (en 1750) lors de laquelle des enfants sont enlevés et d’autres arrêtés, mais aussi les conditions de vie et le manque d’hygiène au sein de la Salpêtrière, un hôpital qui se voyait être réservé aux femmes… Tout en découvrant les définitions et historiques de certains mots comme « intimité », « restaurant », « séduction »… Une richesse de savoirs et une mise en contexte plus qu’enrichissantes ! 

 

Vie publique et vie privée sont alors confondues au point de pouvoir dire des populations des moins aisées qu' »elles fabriquent le rue, que la rue les fabrique ».

On peut demander la séparation des corps en cas d’adultère de la femme, la réciproque étant impossible.

Comment ne pas ajouter que ces mouches portent des noms qui doivent les rendre pleines de séduction: l’assassine est proche de l’œil, la friponne sur les lèvres, l’effrontée sur le nez, la receleuse sur un bouton, la baiseuse au coin de la bouche.

 

Un ouvrage à découvrir ! 

Bonne Lecture 🙂

 

Publicités

3 commentaires Ajouter un commentaire

  1. ynabel dit :

    Ça me rappelle Métronome de Lorant Deutsch que j’avais bien aimé, alors pourquoi pas ? 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Je suis conquise ! Je ne connaissais absolument pas ce que tu racontes au début de ta critique, mais j’ai très envie d’en savoir plus… Excellent ! J’adore !

    Aimé par 1 personne

    1. Lectures Gourmandes dit :

      Oh ça me fait vraiment plaisir ! Je suis sûre que ce livre te plairait ! 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s