Prix des Lecteurs Livre de Poche : lectures pour le mois de juin

Comme chaque mois, je vous fais part des livres que j’ai lus dans le cadre du Prix des Lecteurs Livre de Poche. Et ce mois-ci, ce ne sont pas trois mais quatre livres qui sont mis à l’honneur ! Les voici : 

 

  • C’est où le Nord ? de Sarah Maeght

Résumé :

Ella, 24 ans, est professeur de français dans un collège. Elle partage un appartement à Belleville avec son amoureux – plus pour longtemps. Elle a quitté Dunkerque pour Paris, et sa première année en tant qu’enseignante, entre profs déprimés et élèves largués, s’annonce mouvementée. Elle-même est un peu perdue, mais elle a des alliés pour affronter la solitude et les moments difficiles : ses meilleurs amis, Lou et Théo, et son poisson rouge Klaus. Jusqu’au jour où elle se laisse séduire par l’envoûtante Cléo…
Dans un style moderne et affirmé, Sarah Maeght signe un premier roman plein d’humour, de tendresse et de sensualité.

Une histoire simple au style d’écriture entraînant qui nous emmène auprès d’Ella et ses questionnements sur la vie. Un livre qui se lit vite et que l’on prend plaisir à découvrir!

 

  • Une allure folle d’Isabelle Spaak

Résumé :

Mathilde a élevé seule sa fille, Annie, née hors mariage, affrontant avec le cran qui la caractérise la société huppée du Bruxelles de l’entre-deux-guerres.
Annie a assassiné son mari volage un jour de 1981 et s’est suicidée ensuite.
Mathilde est la grand-mère d’Isabelle Spaak, Annie, sa mère.
L’auteur est partie sur les traces de ces deux femmes, fantasques, aux réputations controversées. Elle a commencé par exhumer maintes lettres et photos de la maison familiale pour écrire leur histoire. Au cours de son enquête, elle reçoit un courrier du mémorial israélien Yad Vashem, qui concerne sa mère. D’un coup, tout bascule, la meurtrière se transforme en Juste.

 

Un roman sur la relation mère-fille à la narration qui peut paraître déroutante (mais qui ne m’a pas personnellement pas gênée). Des phrases courtes parfois brutes, des pensées couchées sur le papier, des mots percutants…

 

  • Quoi qu’il arrive de Laura Barnett

Résumé :

En 1958, Eva a dix-neuf ans, elle est étudiante à l’université de Cambridge et amoureuse de David. Un jour, alors qu’elle se rend à un cours, son vélo roule sur un clou. Un homme, Jim, assiste à la scène. Que va-t-il se passer ? Ce moment sera déterminant pour leur avenir commun.
Un point de départ, trois versions possibles de leur histoire : le roman suit les différents chemins que les vies de Jim et d’Eva pourraient prendre après cette première rencontre.
Des vies faites de passion, de trahisons, d’ambition et sous-tendues par un lien puissant. Car, quoi qu’il arrive, Eva et Jim vivront une histoire d’amour.
Livre poignant et fine analyse de la complexité du sentiment amoureux, cette comédie romantique moderne a été numéro un des ventes en Angleterre.

 

Ce qui m’a charmée d’emblée puis emportée tout le long de ce roman est le procédé d’écriture choisi par l’autrice sous forme de trois versions possibles de l’histoire.

Le lecteur lit ainsi un roman mais découvre trois histoires, trois chemins possibles que se partagent deux personnages.

Derrière tout cela, il y a aussi une mise en éveil de sujets et réflexions divers comme la fameuse question que l’on s’est déjà tous posée : Que ce serait-il passé si … ?

Ainsi, en ouvrant ce lire, le lecteur découvre l’amour, le mariage, le divorce, le travail, la mort, le deuil… Il entre dans la vie tout simplement, sans omettre un plaisir : celui de la lecture !

 

  • Ruby de Cynthia Bond

Résumé :

Ephram Jennings n’a jamais oublié la petite fille aux longues nattes avec qui il jouait, enfant, dans la bourgade de Liberty, à l’est du Texas. Mais Ruby Bell, malgré l’amour de ses grands-parents, a souffert plus qu’on ne saurait l’imaginer. Aussi s’est-elle échappée dès qu’elle a pu, vers les lumières du New York des années 1950. Beauté à la peau noire, elle se fait une place au cœur même de la ville, tout en ne cessant d’espérer y retrouver sa mère. Lorsqu’un télégramme de sa cousine la rappelle chez elle, Ruby va de nouveau, des décennies plus tard, être confrontée à l’extrême violence raciale. Ephram décide de tout tenter pour l’arracher à la spirale de malheur qui la guette.

 

Une lecture au ressenti en dents de scie. Une atmosphère surnaturelle parfois dérangeante dans laquelle je n’ai malheureusement pas réussi à m’immerger. Mais, une femme, un personnage à l’allure et la prestance qui ne laissent pas de marbre, tout comme la vie qu’elle a vécue !

 

 

Ces livres vous tentent-ils ? 

Bonnes Lectures 🙂

Publicités

2 réflexions sur “Prix des Lecteurs Livre de Poche : lectures pour le mois de juin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s