« Retenir ses larmes. Encore et encore. Pendant ces infinies minutes. »

Je remercie de tout cœur les éditions Slatkine, et plus précisément Louise, pour l’envoi de ce livre que je n’aurais malheureusement jamais lu sans elle ! 

Résumé de la maison d’édition: 

Emilie, 17 ans, s’est donné la mort, après avoir subi des années de harcèlement scolaire.

Brillante élève, passionnée de lecture, elle devient très vite un souffre-douleur, et est mise au ban de la société estudiantine de son collège privé. Comme unique exutoire, la lecture. Les livres sont “[ses] trésors, [ses] seuls amis”.

Emilie rêvait de devenir écrivain. À 16 ans, elle commence à écrire ce qui fut son calvaire quotidien pendant plus de trois ans ; toutes les insultes, les menaces, les brimades, les exactions en tout genre de ses congénères. Elle destine son livre “à ceux qui subissent la vie”, elle veut leur prouver qu’on peut s’en sortir. Mais son récit est interrompu par un événement tragique : ne pouvant plus supporter jusqu’à son existence, Emilie choisit de se donner la mort en décembre 2015.

Les parents d’Emilie ont décidé, un an après, de rendre publics les mémoires de leur fille, pièce centrale d’un florilège familial bouleversant.

 

J’ai hésité avant de lire ce livre. J’avais peur. Peur de ce que j’allais éprouver face à cet ensemble de témoignages. Peur de retomber dans des souvenirs. Peur de ne pas arriver à bien vous en parler par la suite, de ne pas réussir à rendre hommage comme il se doit à Emilie.

Mais, un témoignage comme celui-ci ne doit pas être laissé de côté. Tout comme les sujets qu’il aborde que sont le harcèlement scolaire et la dépression, il faut le regarder, en prendre conscience et lui faire face pour pouvoir changer les choses. 

J’ai alors lu ce livre, le journal d’Emilie ainsi que les témoignages et textes de ses proches, avec de l’attention. J’ai découvert une histoire, celle d’une vie qui s’est arrêtée trop vite, celle d’une souffrance intérieure. J’ai parcouru des textes touchants et poignants

Plus qu’un simple témoignage, Rester fort est un message d’espoir. Message utile pour essayer de comprendre le geste d’Emilie, persécutée sans raison valable, pour ses bonnes notes et sa passion pour la lecture. Message nécessaire pour essayer de changer les choses et prendre au sérieux ces sujets, actuellement omniprésents dans la vie de nombreuses personnes.

Message clamé par Emilie et partagé par sa famille. Message que l’on doit transmettre à tous, nous, lecteurs de ce livre. 

« Nous voulions que la voix d’Emilie porte. Nous voulions comprendre la vie d’Emilie, comprendre ce qu’elle avait vécu, aussi bien du point de vue du harcèlement scolaire que de la dépression clinique. » 

« S’il sauve une vie ou soulage une douleur, sa publication n’aura pas été vaine. S’il fait bouger les lignes au sein de l’Education nationale ou dans les institutions qui s’occupent des jeunes atteints de troubles psychiatriques et de leur famille, sa publication aura été vraiment utile »

Publicités

8 réflexions sur “« Retenir ses larmes. Encore et encore. Pendant ces infinies minutes. »

    1. Oui, il est essentiel d’en parler ! Et malheureusement, souvent, cela reste un sujet « tabou », ce qui n’a pas lieu d’être…
      Merci pour ton commentaire 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s